Pilotage et reporting opérationnel et financier

Pilotage et reporting opérationnel et financier

Thème: 
Business
Acteurs: 
Synertal, Aixiome, Incaptech

Indicateurs, tableaux de bord, pilotage, reporting, décisionnel... de quoi se perdre ou s'enliser. Dans notre approche de management moderne et durable, nous préconisons de mettre en place un Pilotage et Reporting Opérationnel et Financier (PROF) afin de pouvoir analyser en temps réel la situation, prendre les bonnes décisions et d'anticiper.

Les deux outils de pilotage et reporting

L’un, outil de pilotage de type GPS, permet de savoir si on va dans la bonne direction. On utilise pour cela les mesures opérationnelles mise en œuvre pour assurer le déploiement des objectifs stratégiques, identifiées dans l’arbre d’alignement stratégique.
L’autre, de type reporting signale le fonctionnement nominal, comme le tableau de bord dans une voiture, et ce indépendamment de l’endroit où l’on va ! Ce reporting permet d’un seul coup d’œil, de connaître l’état de fonctionnement de chaque fonction. Trois indicateurs par fonction suffisent pour rester synthétique tout en étant représentatif.
Cet ensemble pilotage-reporting permet de mesurer la performance globale, fonction par fonction.

Clé de mise en œuvre

Par quoi commencer? comment choisir les indicateurs pertinents? comment construire ses tableaux de bord, et comment les exploiter ?
Redéfinir le "pourquoi piloter", aborder le "comment" et donner les exemples de mise en oeuvre made in beeznet est l'objet de cet ignite talk.
Les motivations de mise en place d'un système de pilotage sont : avoir une vision pare-brise, s’aligner à la stratégie, gagner en performance, avoir une vision d’ensemble et avoir une capacité d’analyse.

Les 4 étapes de mise en œuvre :

  • Définir les indicateurs de performance,
  • Analyser la faisabilité,
  • Choisir / sélectionner les indicateurs
  • Construire les tableaux de bord.

Les bonnes pratiques

Trois indicateurs de pilotage et trois indicateurs de reporting maximum par fonction suffisent pour rester synthétique tout en étant représentatif.

Les mesures les plus significatives figurent dans un tableau de bord consolidé. Son but est de permettre une revue de performance globale, tant sur le plan opérationnel que financier. Il ne reste qu’à faire en sorte que la collecte des données utiles aux mesures identifiées soit automatisable pour éviter le fastidieux travail de collecte et éviter le risque de données manquantes, incomplètes, incohérentes ou erronées. Et ce, en assurant le meilleur compromis possible entre les mesures facilement automatisables et les mesures utiles souhaitées.

Elles permettent de couvrir toutes les dimensions de responsabilité sociétale : économique et financier, social, environnemental et sociétal. Pour cela, privilégier un ERP RSE. L'ERP Odoo complété par Beeznet couvrant les 3 niveaux de maîtrise (reporting, décisionnel piloté, prédictibilité) et des modules complémentaires : économique (comptabilité analytique,11 tableaux de bord et 48 indicateurs), social (plaisir, performance, objectifs individuels et collectifs…), environnemental (bilan carbone simplifié intégré à la comptabilité analytique)
 

A découvrir en 20 diapos, 5 minutes chrono ! Une approche 100% originale, 100% déposée, 100% beeznet !
Voir présentation générale et liste des beezFlash.

Ce contenu a été élaboré en partenariat avec Parcours Croisés, la communauté digitale des Acteurs et Pratiques QSE. Et avec le soutien inconditionnel de nos membres.
Credit Musical Albatross par CM All-Stars - Remerciement Pixabay  (photos)